OUVRONS LES YEUX

Levons la tête avant qu'il ne soit trop tard

Besoins continus en bois et en déchets ménagers

| 0 Commentaires

photoA Metz (57) ça déforeste sec. Il faut trouver X tonnes de déchets bois par jour à mettre dans le four à biomasse. Ça fait la bagatelle de X 39 tonnes, donc de camions ( à reconsidérer, vu la masse volumique du bois). Ce n’est pas écologique de vider les forêts de les empêcher qu’elles puissent régénérer leur sol sans la décomposition des branchages tombés.
Bientôt, il ne restera plus rien pour nourrir les arbres. Tout sera enlevé pour nourrir ce four . . . C’est comme pour le four à ordures ménagères (l’incinérateur), il ne faut pas qu’il s’arrête.
Si les riverains trient et retrient et reretrient, pensant naïvement que cela permettrait d’arrêter le four à déchets ménagers, faute de « carburant », et bien, ils se trompent. Les déchets à brûler viendront de loin, de Strasbourg par exemple où l’incinérateur est en panne … A moins que les matières premières secondaires triées servent à nourrir le four … Comment le savoir puisque aujourd’hui, c’est la même structure qui administre les déchetteries et l’usine d’incinération des ordures ménagères, appelée poétiquement Unité de Valorisation Énergétique (UVE) par l’administration … Cette usine se fond tellement bien dans le paysage, que certaines personnes, habitant la région messine, ne savant pas que cette usine cache un incinérateur d’ordures ménagères ….
d’autres infos sur le sujet, merci à l’association Air Vigilance

Laisser un commentaire